Vaux-le-Vicomte / Heavy Metal chez Le Nôtre [VIDEO]

Le jardin de Vaux-le-Vicomte, oeuvre fondatrice des jardins à la française d’André Le Nôtre, vit actuellement un changement inédit dans son histoire tricentenaire. Les buis du parterre des boulingrins, âgés et malades, ont été arrachés durant l’hiver 2019. Ils laissent aujourd’hui leur place à une oeuvre d’art éphémère spécialement créée pour le domaine.

 

Les jardins du très somptueux château de Vaux-Le Vicomte ont perdu leurs broderies de buis. Abîmés et malades, ces parterres, conçus par Le Nôtre au XVIIe siècle et recréés dans les années 1920, ont été arrachés cet hiver et attendent leur résurrection. Dans l’intervalle (deux à cinq ans environ), l’art contemporain prend le relais avec une installation du designer et photographe Patrick Hourcade, récemment tourné vers la sculpture.

Rubans Ephémères

Les Rubans Ephémères sont constitués de 390 plaques d’aluminium inclinées, toutes uniques. Ainsi, chaque plaque est de taille, de forme et d’inclinaison différentes. L’aluminium donnera force et dynamisme aux arabesques, mais il permettra aussi des jeux de reflets et de miroirs à la manière des bassins du jardin…
L’oeuvre se veut évolutive et vivante : telle une vidéo naturelle, vous ne la verrez jamais identique deux jours de suite ! En effet, le ciel se reflètera dans les plaques et leur donnera différents éclats, permettant une modification permanente des Rubans Ephémères.

%d blogueurs aiment cette page :