Une espèce d’arbre sur trois menacée d’extinction !

Pas moins de 58 % des espèces d’arbres sauvages en Europe sont menacées d’extinction – contre 30 % dans le monde – selon le nouveau rapport sur l’état des arbres dans le monde, publié aujourd’hui par Botanic Gardens Conservation International (BGCI).

 

Le rapport sur la situation sur de près de 60 000 espèces d’arbres connues dans le monde rassemble les recherches de plus de 60 partenaires institutionnels, dont des jardins botaniques tels que le Jardin botanique de Meise, des institutions forestières et des universités du monde entier, et de plus de 500 experts qui ont contribué à l’évaluation des arbres au cours des cinq dernières années.

Le rapport montre que le nombre d’espèces d’arbres menacées est deux fois supérieur à celui des mammifères, oiseaux, amphibiens et reptiles menacés réunis. Le rapport, qui rassemble les travaux du Global Tree Assessment (GTA), est l’aboutissement de cinq années de recherche visant à identifier les principales lacunes dans les efforts de conservation des arbres. Il s’agit de l’une des premières évaluations des arbres menacés dans le monde, à laquelle le Jardin botanique de Meise a également apporté une contribution importante.

• Un tiers (30 %) de toutes les espèces d’arbres sont menacées d’extinction. Pas moins de 58 % des espèces d’arbres sauvages en Europe sont menacées d’extinction, en Afrique centrale, 65% des espèces d’arbres sont menaces.
• Plus de 440 espèces d’arbres sont en voie d’extinction, ce qui signifie qu’il reste moins de 50 spécimens à l’état sauvage. Ces espèces sont présentes dans le monde entier, du cèdre du Mulanje au Malawi, dont il ne reste que quelques spécimens sur le mont Mulanje, à l’alani (Melicope balloui) qui ne se trouve qu’à Hawaï et n’a pas été vu à l’état sauvage récemment.

• Les espèces de magnolias et de meranti sont les plus menacées, ainsi que des chênes, des érables et l’ébène. Le sorbier et espèces apparentées (genre Sorbus) sont les espèces d’arbres les plus menacées en Europe.
• L’agriculture, l’exploitation forestière et l’élevage sont les principales menaces, mais les changements climatiques et les phénomènes météorologiques extrêmes sont des risques émergents.

Cause de l’extinction

Le rapport du BGCI offre l’une des analyses les plus complètes des usages et des menaces auxquelles sont confrontées les différentes espèces d’arbres. Le rapport montre qu’une espèce d’arbre sur cinq est directement utilisée par l’homme pour la nourriture, le combustible, le bois, la médecine, l’horticulture, etc. Malgré leur valeur, de nombreuses espèces d’arbres sont menacées d’extinction en raison de la surexploitation et de la gestion inadéquate des zones protégées.

• Les principales menaces qui pèsent sur les arbres sont la perte d’habitat due à l’agriculture et au pâturage, principalement liée à l’augmentation de la population, suivie de la surexploitation par l’exploitation forestière et la récolte. Le rapport montre qu’un arbre sur trois actuellement utilisé pour l’exploitation forestière est en danger d’extinction.

• Le changement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes sont des menaces émergentes pour les espèces d’arbres du monde entier. Avec l’évolution des températures mondiales et des conditions météorologiques, de nombreux arbres risquent de perdre des zones d’habitat approprié. Cela affecte les espèces des habitats tempérés et tropicaux, les espèces d’arbres de la forêt de nuages d’Amérique centrale étant particulièrement menacées.

Au moins 180 espèces d’arbres sont directement menacées par l’élévation du niveau de la mer et les conditions météorologiques extrêmes. Cette menace est la plus grande pour les espèces insulaires, notamment des magnolias dans les Caraïbes.

L’augmentation du nombre d’incendies est une menace majeure pour les arbres de Madagascar et s’est également avérée être un risque pour les espèces de chêne américain et de hêtre du Sud (Nothofagus) en Australie et en Amérique du Sud. À l’échelle mondiale, les changements d’affectation des sols en faveur de l’agriculture, combinés à la hausse des températures, augmentent encore le risque de feux de forêt.

Pourquoi la préservation des arbres est importante

Les arbres sont l’épine dorsale de l’écosystème naturel. Ils stockent 50 % du carbone de la Terre et servent de tampon contre les phénomènes météorologiques extrêmes, tels que les ouragans et les tsunamis.

De nombreuses espèces d’arbres menacées fournissent un habitat et de la nourriture à des millions d’autres espèces d’oiseaux, de mammifères, d’amphibiens, de reptiles, d’insectes et de micro-organismes. L’extinction d’une seule espèce d’arbre peut provoquer un effet domino et catalyser la perte de nombreuses autres.

Néanmoins, ce sont souvent les animaux qui ont reçu le plus d’attention, car ils ont un besoin urgent de protection. Alors qu’un tiers des espèces d’arbres sont menacées d’extinction, le rapport sur la situation des arbres dans le monde espère attirer l’attention sur les arbres qui sont également menacés et qui nécessitent une action pour éviter leur extinction.

Une feuille de route pour l’avenir

Bien que près d’un tiers des espèces d’arbres sont menacées d’extinction, le rapport donne de l’espoir pour l’avenir si les efforts de protection se poursuivent et si de nouvelles mesures sont prises. Avec la publication du rapport sur l’état des arbres dans le monde, le BGCI espère inciter les décideurs politiques et les défenseurs de la nature du monde entier à agir.

Toutefois, le rapport donne de l’espoir pour l’avenir, car les efforts de conservation menés par la communauté botanique augmentent dans le monde entier. Identifier les arbres en danger et veiller à ce qu’ils soient protégés est le moyen le plus efficace de prévenir l’extinction et de restaurer les espèces menacées. Le rapport montre qu’au moins 64 % de toutes les espèces d’arbres peuvent être trouvées dans au moins une zone protégée, et environ 30 % dans des jardins botaniques, des banques de graines ou d’autres collections ex situ, mais que des mesures supplémentaires sont nécessaires.

Pour y contribuer, BGCI a lancé aujourd’hui un nouveau portail GlobalTree, une base de données en ligne qui permet de suivre les efforts de conservation des arbres au niveau des espèces, des pays et du monde entier.

5 mesures clés

BGCI recommande aux décideurs et aux experts de prendre cinq mesures clés pour protéger et restaurer les espèces menacées :

1.   Augmenter le nombre de zones protégées pour les espèces d’arbres menacées qui ne sont actuellement pas bien représentées dans les zones protégées.

2.   Veiller à ce que les espèces d’arbres menacées soient préservées dans les jardins botaniques et les banques de graines, dans la mesure du possible.

3.   Accroître la disponibilité des fonds publics et des fonds d’entreprise pour les espèces d’arbres menacées.

4.   Développer des programmes de plantation d’arbres et veiller à la plantation ciblée d’espèces indigènes et menacées.

5.   Renforcer la coopération mondiale pour lutter contre l’extinction des arbres, en participant à des efforts internationaux tels que les consortiums mondiaux de conservation.

Lire le rapport complet

%d blogueurs aiment cette page :