Un écosystème forestier urbain créé par les élèves au coeur de Gembloux

Dans le cadre « l’I.T.H. de Gembloux, une école durable », en partenariat avec le C.T.H. et « Urban Forests », les élèves des options « Environnement », « Horticulture », « Sylviculture » et « Aménagement des parcs et jardins » ont mis en place sur un terrain autrefois occupé par des serres, un « écosystème forestier urbain » de 900 m².

En effet, 2700 plants d’arbres et d’arbustes indigènes seront mis en terre en quelques heures par une soixantaine d’élèves. Les objectifs poursuivis par « Urban Forests» et ses partenaires, l’asbl Cercles des Naturalistes de Belgique et Reforest’Action, sont multiples:

• restaurer une biodiversité indigène en milieu urbanisé;

• améliorer le cadre de vie des élèves;

• constituer un support didactique pour divers cours et activités d’apprentissage scolaire;

• sensibiliser les élèvesaux enjeux écologiques des aménagements de demain.

 

Nicolas de Brabandère (Maître d’œuvre Urban Forests) et Dorian Malengreau (Maître d’ouvrage Urban Forests) ont choisi pour réaliser la plantation la technique « Miyawaki » (Botaniste japonais). C’est une méthode 100% naturelle qui permet aux arbres de pousser beaucoup plus vite. Les 28 essences indigènes, choisies pour leurs capacités d’adaptation aux conditions climatiques et pédologiques, devraient pousser dix fois plus vite que lors d’une plantation classique et recréer en seulement dix ans les conditions écologiques d’une forêt centenaire. Cette forêt, trente fois plus dense, accueillera une biodiversité cent fois plus importante.

www.ith-gembloux.be

%d blogueurs aiment cette page :