Tondeuses autoportées : Confort et performances en hausse

Les tondeuses autoportées à rayon de braquage zéro ont un certain nombre d’avantages importants par rapport à son homologue autoportée classique. Dans cet article, les fabricants parlent sur l’amélioration du confort et des performances des nouvelles tondeuses autoportées.

Plus de confort d’utilisation et des leviers de direction

« En termes d’ergonomie, on peut dire que les leviers des zero turns actuelles sont remarquablement pratiques », souligne Wilfried Onkelinx (distributeur de John Deere). « Si l’on y ajoute l’amortissement et le siège, les accoudoirs et les repose-pieds réglables, ainsi que l’éventuel amortissement des roues, on comprend que la position de travail sur une zero turn est extrêmement confortable. »

Outre les modèles professionnels Z997R et Z994R, qui peuvent être équipés des pneus airless Michelin X-Tweel en principe increvables, John Deere propose également une gamme de six modèles aux particuliers. « Chacun peut donc trouver chaussure à son pied, et les principales différences entre tous ces modèles sont, outre le prix bien entendu, le confort, le siège, l’accoudoir et ainsi de suite. »

Le confort d’utilisation constitue d’après Dirk Van Eyck, de l’importateur Vegemac, une autre priorité pour la marque américaine Hustler, qui produit des tondeuses autoportées à rayon de braquage zéro depuis les années 60 du siècle dernier.

« Toutes les tondeuses Hustler sont équipées du système de commande SmoothTrak. Cela permet un pilotage souple et précis pour glisser facilement le long des obstacles et des virages en tournant sur place. Le système de frein à main breveté est simple et pratique. Le frein de stationnement est automatiquement serré via les leviers de commande. La Raptor Flip-Up est d’ailleurs la première tondeuse zero turn au monde à bénéficier de la technologie QuickFlip permettant de nettoyer et de remplacer sans effort le couteau. Cela se fait d’une simple pression sur le bouton. La hauteur du couteau et celle du plateau de coupe sont elles aussi faciles à régler. »

Hustler propose d’ailleurs également des tondeuses accompagnées à rayon de braquage zéro.

Une commande par volant

Cub Cadet propose dans ses séries Enduro XZ et PRO Z des leviers de commande mais aussi une commande par volant.

« À largeur de tonte égale, ces tondeuses permettent de réduire la durée de la tonte de 50 % par rapport aux petits tracteurs conventionnels. Tout cela grâce à la maniabilité inégalable et à la vitesse de travail élevée », explique-t-on chez Cub Cadet. « Les nouvelles PRO Z-Turn offrent plus de puissance, de confort et de durabilité que jamais auparavant. Du châssis au bouclier avant, elles ont été conçues pour résister à des contraintes élevées. Grâce à des transmissions à couple élevé combinées à des moteurs très puissants, les PRO Z-Turns se fraient un chemin à toute vitesse à travers l’herbe la plus robuste. Dotées de fonctions de confort améliorées, elles vous permettent de travailler toute la journée sans effort. »

Système de mulching et design

La marque américaine Ferris, qui est distribuée par Hilaire Van der Haeghe, a récemment lancé sa nouvelle tondeuse à rayon de braquage zéro Ferris ISX800.

« Cette zero turn à éjection arrière et mulching offre toutes les caractéristiques typiques de Ferris, qui assurent une productivité maximum dans sa classe : un système d’amortissement Next Generation ISX, un moteur de 27 ch, des transmissions ZT-3400® et un plateau de coupe de 132 cm iCD. Les tondeuses zero turn de Ferris sont les seules du marché à être équipées d’une suspension indépendante à essieu avant pivotant brevetée. Suspendu à des bras porteurs amortis indépendamment, le plateau de coupe épouse parfaitement les contours du terrain à tondre. L’amortissement permet une vitesse de coupe élevée, ce qui augmente la productivité. En outre, l’amortissement unique garantit un niveau de confort irréprochable. Par rapport à son prédécesseur, la Ferris IS700, elle dispose de plus grandes roues, ce qui garantit une meilleure traction tout en réduisant la pression au sol. L’utilisation d’un double entraînement à courroie des couteaux réduit le risque de patinage et allonge la durée de vie des courroies. »

La plupart des tondeuses zero turn sont disponibles avec un système de mulching. C’est écologique et cela permet au jardinier de gagner du temps.

« Il faut remarquer que huit tondeuses autoportées sur dix sont commandées avec le Mulchcontrol en option », confie Wilfried Onkelinx. « Et les utilisateurs sont de plus en plus attentifs au design de l’engin », ajoute-t-il. « L’éclairage par LED est par exemple une fonction très prisée actuellement. »

Ce que confirme d’ailleurs Nathan Bolsenbroek de l’entreprise néerlandaise Lozeman Import, importateur des marques Grasshopper et Barbieri : « Outre l’amélioration des moteurs, les lignes extérieures des machines bénéficient elles aussi d’améliorations continues. Les machines sont par exemples équipées d’un éclairage LED, mais aussi d’un pare-chocs et d’une connexion USB. En outre, les deux modèles Grasshopper sont également disponibles avec des pneus Michelin X-Tweel. »

Plus sobres et plus propres

Une autre priorité en termes de développement durable est évidemment l’efficacité énergétique.

« Pas moyen d’y couper : on cherche actuellement à réduire l’impact environnemental sous la forme d’émissions et de bruit », admet Wilfried Onkelinx. « En Flandre par exemple, on remarque que les communes adoptent de plus en plus de machines à batteries. Pour tondre, il faut beaucoup de puissance et beaucoup d’autonomie. Les tondeuses autoportées électriques pour les professionnels doivent fatalement encore faire certains compromis en termes de puissance, maniabilité et/ou autonomie. Nous assistons toutefois à une évolution des machines professionnelles vers des moteurs Stage V plus sobres et plus propres. »

À cet égard, Nathan Bolsenbroek mentionne que les nouveaux modèles de la marque américaine Grasshopper, le 400D avec plateau de coupe central et le gros 900D à plateau de coupe frontal, sont équipés d’un moteur diesel « Kubota Stage V » peu gourmand en carburant. « Cela permet de réduire les émissions et de satisfaire aux exigences draconiennes en matière d’émissions et de silence imposées par l’Union européenne. »

Une double source d’énergie à un rendement élevé

Husqvarna, qui propose différents modèles de tondeuses zero turn pour le particulier et le professionnel, va encore plus loin avec la P535X Rider Hybride. « Il s’agit d’une machine à accus équipée d’un moteur diesel qui se met en marche lorsqu’un surcroît de puissance est nécessaire. Cela donne une tondeuse à rayon de braquage zéro de grande capacité, adaptée aux travaux professionnels mais qui reste efficace en termes de consommation et d’environnement », explique Bart van Hall.

« Le système hybride qui associe une double source d’énergie à un rendement élevé confère à la Husqvarna P 535HX une puissance exceptionnelle, tout en conservant un format compact et maniable. La transmission réduit la consommation totale de carburant de quelque 30 %, ce qui diminue l’empreinte écologique et les coûts opérationnels de l’engin. La Husqvarna P 535HX utilise en outre du carburant renouvelable HVO100 et est compatible avec le diesel synthétique, pour une empreinte encore plus réduite. »

Enfin, la Husqvarna P 535HX peut utiliser toute sa puissance moteur pour les accessoires connectés tout en conservant toute sa traction. « Sur terrain lourd, il est possible de combiner les deux sources d’énergie (accu et diesel) pour abattre plus de travail. »

Van Hall insiste cependant sur le fait que les entrepreneurs paysagistes doivent toujours examiner au préalable s’ils ne pourraient pas utiliser un robot de tonte pour certains travaux ou certaines parties de travaux. C’est plus écologique et permet de faire l’économie de beaucoup de travail.

www.deere.nl
www.vegemac.be
www.eu.cubcadet.com
www.ferrismowers.eu
www.vanderhaeghe.be
www.lozeman-import.com
www.barbierisrl.com
www.husqvarna.com

%d blogueurs aiment cette page :