Tendances et perspectives de l’horticulture en Europe

Dans une étude sur les perspectives de l’horticulture à l’horizon 2027, la banque néerlandaise Rabobank présente les évolutions à venir pour la production et la distribution en Europe, et les principaux défis à venir compte tenu de l’évolution des attentes des consommateurs et de la concurrence.

D’après les prévisions de Rabobank, aux Pays-Bas, le nombre d’entreprises produisant des fleurs et plantes sous serres diminuera ainsi que le poids du pays dans les exportations mondiales de fleurs coupées pour plusieurs raisons, dont la mise en place de lignes directes par des pays producteurs de fleurs coupées vers les clients (sans passer par les Pays-Bas). L’organisation de la chaîne d’approvisionnement sera également transformée. La création variétale rend nécessaire l’investissement dans la biotechnologie et la mise en œuvre d’une stratégie d’intégration qui contribuera à la structuration du secteur.

Le poids du e-commerce en Europe pourrait fortement augmenter et atteindrait 30 %, tout comme la grande distribution et le commerce spécialisé dans les achats des consommateurs en fleurs et plantes. L’engagement des entreprises dans le développement durable deviendra incontournable pour répondre aux attentes du consommateur. Ce dernier a un comportement de moins en moins prévisible, recherchant à certains moments un bon rapport qualité-prix et à d’autres moments un produit « spécial » sans trop se préoccuper du prix. La Génération Y, plus habituée à faire des achats en ligne, constituera une cible stratégique de consommateurs sans pour autant oublier les babyboomers qui arrivent à l’âge de la retraite et ont des besoins spécifiques en matière de produits et de prestations pour le jardin.

Source : Val’Hor

%d blogueurs aiment cette page :