© Maxus Motors

Maxus Motors sur les traces de Tesla

Tous les observateurs sont désormais unanimes: après une longue période de démarrage, les ventes de véhicules utilitaires légers équipés d’un groupe motopropulseur entièrement électrique vont augmenter de manière exponentielle dans les années à venir.

En effet, outre l’attention croissante portée à la responsabilité sociétale et donc écologique des entreprises, on constate également un essor des zones à faibles émissions en milieu urbain, incitant de plus en plus de gestionnaires de flotte de véhicules à passer à une flotte d’utilitaires électriques.

Le groupe Alcomotive, qui importe notamment dans notre pays les marques Hyundai, Suzuki et Isuzu, a vu ce scénario se mettre en place depuis déjà un petit temps. En 2018 déjà, le groupe ajoutait à son portefeuille la marque chinoise Maxus, un constructeur d’utilitaires qui était encore à l’époque un noble inconnu, mais qui est devenu depuis lors l’un des principaux concurrents de l’industrie européenne des utilitaires.

Si Maxus a plutôt prudemment fait ses premiers pas sur le sol européen avec l’EV80 (voir photo) il y a deux ans, le constructeur lancera cet automne une double offensive en matière d’utilitaires. La marque lancera notamment le Deliver 9, qui sera également commercialisé avec un moteur diesel ‘classique’ de 2 litres pour accroître le potentiel du marché. La variante électrique, l’eDeliver 9, sera à son tour considérablement améliorée: les clients auront désormais le choix entre trois batteries différentes (53, 72 ou 88 kWh), avec une autonomie réelle de respectivement 180, 235 ou 300 kilomètres WLTP.

www.maxusmotors.be

%d blogueurs aiment cette page :