L’utilisation du titre d’architecte paysagiste

Suite aux incidents relatés actuellement dans la presse concernant l’usurpation du titre d’architecte et l’utilisation du titre d’architecte paysagiste le point de vue de l’ABAJP-BVTL (Association Belge des Architectes des Jardins et des Architectes du Paysage) est clair : seuls les professionnels qui sont membres de l’IFLA (International Federation of Landscape Architects), ONG reconnue par l’UNESCO, sont autorisés d’exercer avec le titre d’ “architecte paysagiste”. On devient membre de l’IFLA par adhésion à l’Association Belge des Architectes de Jardins et des Architectes du Paysage.

La publication concerne un architecte paysagiste attaqué par son client, considéré par ce dernier comme un usurpateur du titre d’architecte. L’affaire est également portée à la connaissance de l’Ordre des Architectes. l’ABAJP-BVTL pense que « cette publication ne suit pas les règles de déontologie journalistique quant à la collecte loyale des informations, et qu’en l’état, elle peut nous faire tous passer, nous architecte paysagiste, pour des usurpateurs. Elle ne fait pas état de notre profession, ni de nos compétences, ni des limites légales imposées par les codes d’aménagements du territoire, entre autres celles qui régissent les travaux pour lesquels l’intervention d’un architecte inscrit à l’Ordre n’est pas nécessaire, travaux auxquels nous sommes régulièrement confrontés dans nos missions. »

l’ABAJP-BVTL est en train de réagir auprès du journaliste et de porter plainte au Conseil de Déontologie Journalistique.

 

%d blogueurs aiment cette page :