Les initiatives de quartier les plus vertes de 2021 en Belgique !

Lors de la 5e édition du Matexi Award, le jury professionnel a désigné Pré & Verger Desonay et Jardin public De HOF’kens comme initiatives de quartier les plus vertes. Le public a décerné un Matexi Award au ‘Tuin van Adem en Eten’ (Zwevegem) et au Jardin de cueillette Petit Paris (Furnes).

Prix du jury initiative de quartier la plus verte : Pré et verger Desonay, Clermont-sur-Berwinne

Avec ses 750 habitants, Clermont-sur-Berwinne est une section de la commune de Thimister-Clermont et l’un des plus beaux hameaux de Wallonie. Mais comment se défaire de la réputation de « village-dortoir » ? Une friche de 6 hectares a incité les habitants à fonder l’ASBL Desonay. Une énergie et une créativité débordantes ont rapidement donné naissance à des projets concrets. Les fondations d’un ancien château ont ainsi été dégagées et ont reçu une place d’honneur dans un domaine consacré à la nature et la promenade. Une île au milieu de l’étang sert désormais de lieu de nidification aux canards. Des panneaux didactiques content aux promeneurs un récit de biodiversité croissante, où les enfants qui jouent et les prairies fleuries ont également leur place. Près de 200 arbres fruitiers typiques du Pays de Herve constituent un fournisseur durable des fruits les plus savoureux. Un projet entièrement mené par des bénévoles, qui allient traditions et patrimoine à une expérience vivante de ce domaine. Pré et verger, à la croisée de l’écologie et de la convivialité !

Prix du public initiative de quartier la plus verte : De tuin van Adem en Eten, Zwevegem

Le quartier de Sint-Denijs à Zwevegem peut s’estimer heureux de disposer d’une zone boisée. Les habitants, les associations de protection de la nature, l’école et diverses initiatives et entreprises locales restaient toutefois sur leur faim. Pourquoi ne pas en faire un bois alimentaire ? Ce qui signifie littéralement : un bois comestible, qui se régule de lui-même. Un tel choix offre soudain de nombreuses opportunités insoupçonnées. Ce bois (si proche) ouvre de nouvelles perspectives stimulantes, telles que des journées de dégustation et de cueillette, des promenades éducatives, des cours de cuisine, etc. Le tout dans le but de se rapprocher des voisins et de se familiariser avec les institutions locales (aide aux jeunes, restaurants, écoles…). L’administration communale a pris en charge le projet et le bois s’est paré d’une nouvelle robe alimentaire. Dans l’immédiat, il a surtout été question de récolte et de dégustation, mais l’avenir réserve bien d’autres surprises. A fortiori à long terme. Ce projet constitue donc une excellente source d’inspiration pour d’autres endroits similaires.

Prix du jury initiative de quartier la plus verte : Parktuin De HOF’kens, Hamont-Achel

Le jardin public De HOF’kens est une oasis de calme et de verdure dans un quartier densément peuplé. La ville de Hamont-Achel soutient l’aménagement d’un complexe de 36 petits jardins publics offrant un large espace de rencontre et de nombreux instruments écologiques (compost, ruches, jardins de papillons, jardin de démonstration, aquarium avec chrysalides…). Les rencontres sont placées au cœur de ce projet. La proximité d’un quartier à la population diversifiée offre de nombreuses possibilités. Notamment la dégustation collective de tous les délices qui poussent et prospèrent dans les petits jardins. L’administration communale veille à inclure une variété de participants (projet intergénérationnel et interculturel) et de cultures dans ce développement. L’initiative a démontré son succès, avant que le Covid vienne ralentir les choses. Rien n’est toutefois perdu : une équipe solide de bénévoles s’avère aussi durable que l’approche des jardins. Ainsi se développe une communauté HOFkens, où plaisir et écologie vont naturellement de pair.

Prix du public initiative de quartier la plus verte : Jardin de cueillette Petit Paris, Furnes

À Furnes, il n’aura rien fallu de plus qu’une pelouse terne pour créer un nouveau lieu de rencontre verdoyant. Une centaine de riverains ont planté vingt arbres fruitiers, des dizaines de buissons à baies et des milliers de bulbes de fleurs. Le résultat ne s’est pas fait attendre : oiseaux, abeilles et papillons ont rapidement investi les lieux. Les habitants aussi ont été attirés par les magnifiques fleurs, puis par les fruits qui leur succèdent. Tout le monde peut en profiter. Le lieu rapproche l’humain de la nature. La ville a participé au projet en prêtant la pelouse pour six ans et en effectuant des travaux pratiques, comme le creusage des trous de plantation. Regionaal Landschap Westhoek a apporté une aide financière, tandis que des bénévoles et des riverains ont contribué à une finition irréprochable. Les riverains assurent également un suivi durable. L’expression « on récolte ce que l’on sème » prend ici tout son sens.

Plus d’info : matexi-award.be

%d blogueurs aiment cette page :