L’Eliet Prof 6 : toujours plus performant

Exceptionnellement, Eliet ne présentait pas de primeur européenne à son public belge. Cela n’est guère dans ses habitudes, mais il faut dire qu’Agribex arrivait un peu tard au calendrier. Successeur du broyeur Prof 5 dont le succès ne s’est jamais démenti, l’Eliet Prof  a été dévoilé pour la première fois en juin derniers lors du salon Demo Park à Eisenach, en Allemagne. Et le Prof 6 prouve que nous avons bien fait d’attendre, car il surclasse son prédécesseur sur plusieurs plans.

La nouvelle trémie d’alimentation plus large attire immédiatement l’attention. La forme spéciale en V est révolutionnaire. Cette plaque inférieure en forme de V garantirait que les déchets de coupe importés (en vrac ou en branches détachées) sont spontanément guidés vers le centre, ce qui leur permettrait d’entrer de manière optimale dans la chambre de broyage. Il en résulterait un réduction plus efficace. En plus de ces gains d’efficacité, l’avant pointu de la trémie rend l’opérateur plus enclin à se tenir sur le côté de la trémie pendant l’insertion, ce qui augmente sa sécurité passive.

Plus de confort pour l’utilisateur

Les dimensions du rouleau d’alimentation et l’ensemble de son entraînement constituent une autre évolution positive côté alimentation. Un certain nombre d’éléments des plus gros modèles Eliet ont été adoptés, ce qui améliore considérablement le confort de l’utilisateur. C’est d’ailleurs nécessaire, car le Prof 6 est présenté comme un pur-sang parmi les broyeurs de déchets verts. Cela signifie que l’entrepreneur de jardinage peut l’utiliser pour broyer avec la même facilité déchets de taille de haie, de couvre-sols, de conifères ou branches classiques. Le système de couteaux brevetés d’Eliet équipe également le Prof 6.  On remarque que la machine dispose de couteaux plus lourds, ce qui allonge évidemment la tenue d’outil. Enfin, le Prof 6 résiste encore mieux au sable ou aux petits cailloux qui se retrouvent inévitablement dans les déchets de coupe et donc dans la machine.

Pour l’éjection de copeaux aussi, ELIET reste fidèle à son système Turbo DischargeTM, basé sur une turbine qui aspire les copeaux de la chambre de broyage et les éjecte via une tuyère d’éjection surélevée. Intéressant aussi sur ce système d’éjection : on ressent également cette foce d’aspiration au niveau de la trémie d’alimentation, ce qui est bien pratique pour introduire des déchets feuillus. La roue à ailettes de Turbo DischargeTM a été redessinée pour générer une plus grande force d’éjection.

Sur le Prof 6, le grand volet d’accès à l’ensemble des couteaux est lui aussi tout à fait inédit. Tout l’arrière de la machine s’ouvre en pivotant, ce qui offre une accessibilité incroyable pour nettoyer et entretenir les couteaux. Voilà un avantage que les mécaniciens apprécieront. La puissance moteur du Prof 6 est restée inchangée à 14 ch. Un système ABM avancé (No-Stress) permet de tirer plus de rendement de la puissance disponible. La capacité anoncée de la machine est de 10 cm. Le moteur semble plus petit car le réservoir STD situé sur le moteur a été retiré et remplacé par un réservoir plus grand et plus facilment accessible sur le côté de la machine.

Automoteur sur chenilles

Le Prof 6 est destiné à être un des chevaux de bataille qui doivent permettre à Eliet de défendre sa philosophie du broyeur automoteur. Inventeur du concept il y a de nombreuses années, Eliet fut le premier constructeur à munir un broyeur de roues tractrices. Le but était de rapprocher la machine des déchets devant être broyés au lieu de devoir transporter les déchets jusq’à la machine.

Pour souligner la sécurité du concept, le Prof 6 est désormais aussi disponible en version ‘Cross Country’. Il s’agit d’une variante automotrice montée sur chenilles. Lors d’Agribex, ce Prof 6 était évidemment le modèle le plus en vue sur le stand d’ELIET. C’est un broyeur très réussi qui devrait séduire plus d’un entrepreneur paysagiste en 2020.

 

www.elietmachines.com

%d blogueurs aiment cette page :