Le secteur des machines confiant dans l’avenir

Le secteur des machines évolue très rapidement. Il nous semble que c’était hier que nous parlions de l’arrivée des premiers outils sans fil pour les professionnels. Depuis lors, la technologie a énormément progressé. On arrive aujourd’hui à des puissances et des capacités telles qu’on voit se multiplier les équipements fonctionnant à l’énergie ‘propre’, renouvelable.

Mais où en est-on réellement? Et qu’est-ce qui nous attend? Dans cet article, préalablement au dossier des machines dans l’annuaire 2021, nous interrogions un porte-parole de Fedagrim sur sa vision de l’avenir. Nous allons maintenant découvrir comment le marché lui-même imagine en pratique le futur proche et lointain, à travers plusieurs témoignages de fabricants. Nous leur avons notamment demandé si c’est vrai que le sujet de l’abandon progressif des moteurs à deux temps est moins pressant qu’avant et où on en est au niveau des équipements pour lesquels la technologie sans fil est économiquement viable. Dans la sphère professionnelle, bien sûr.

D’autre part, nous allons aussi nous arrêter sur les conséquences de la Covid-19 sur le secteur des machines de jardins. Quel a été précisément son impact au cours de l’année écoulée et à quoi peut-on s’attendre pour l’année qui arrive?

Transition vers les plus grosses machines

Au niveau des machines en général, on voit que du côté du sans fil, on a depuis longtemps dépassé le stade de la simple tondeuse électrique ou du petit outillage à main dans la sphère professionnelle. Les professionnels sont passés ou passent de plus en plus aux machines plus lourdes, de style tronçonneuses, sur batterie. Le matériel vraiment lourd – tel que chariots télescopiques, bennes basculantes, tracteurs, souffleurs à feuilles puissants, etc. – ne semble pas encore prêt pour cette transition mais le sera assurément dans un avenir plus ou moins proche. En marge de cela, il nous faut aussi souligner que le matériel fonctionnant aux carburants fossiles classiques a lui aussi énormément évolué. La combustion n’est pas seulement beaucoup plus efficace mais aussi considérablement plus propre dans sa globalité, notamment grâce à l’utilisation de nouveaux carburants.

“Le sans fil reste bien présent et progresse, c’est indéniable. Chaque année, on note une augmentation dans les ventes de ces machines et les machines professionnelles sont de plus en plus nombreuses à être proposée avec un bloc batterie”, nous dit-on chez Eliet. “L’offre reste assez restreinte, mais ça arrive progressivement dans ce segment aussi. Notamment chez nous. En 2021, nous allons d’ailleurs lancer un broyeur avec moteur sur batterie, mais pour les particuliers.”

“Cependant, les entreprises comme la nôtre dépendent de ce que commercialisent les fabricants de ‘moteurs’ ou de ‘batteries’ et actuellement, l’offre de batteries (plus) puissantes est encore très limitée. On constate néanmoins que plusieurs fabricants de batteries ont développé une gamme d’outillage de jardin autour de ces batteries proposant, par exemple, un taille-haie, un coupe-bordure et une tondeuse. C’est plus difficile pour nous car nous avons déjà une gamme existante, avec des scarificateurs et des broyeurs, de plus dans un segment de marché plus restreint”.

“L’évolution vers le sans fil s’étend progressivement vers les plus grosses machines professionnelles, c’est un fait”, confirme Etesia. “Cependant, cela reste compliqué de développer des machines satisfaisant aux exigences de l’utilisateur tout en restant à un prix abordable”.

Husqvarna stimule davantage la transition vers des solutions à faibles émissions de CO2. Ces solutions peuvent intervenir dans chaque aspect du cycle de vie des produits.

“Attention, cela doit évidemment être profitable pour nos clients et apporter une valeur ajoutée au niveau du chiffre d’affaires, bien sûr. Une chose est sûre: la transition dont le monde a besoin, c’est vers une économie zéro carbone.”

“La technologie sur batterie et la robotique ont un rôle important à jouer ici. En renforçant la collaboration avec nos fournisseurs, en mettant en place une production plus économe et une conception plus intelligente pour nos produits, nous évitons chaque année le rejet de centaines de milliers de tonnes de CO2 dans notre atmosphère. Dans le même temps, nous faisons de notre mieux pour relever le plus grand défi de notre époque.”

In het Jaarboek 2021 van CG Concept Magazine: Machinewereld kijkt naar de toekomst. Accu-aangedreven machines worden steeds belangrijker.
© Husqvarna

L’électrique, c’est l’avenir

In het Jaarboek 2021 van CG Concept Magazine: Machinewereld kijkt naar de toekomst. Accu-aangedreven machines worden steeds belangrijker.
© Knegt Quality Tractos

Ce que nous constatons néanmoins, c’est l’arrivée ici et là sur le marché de matériel plus lourd fonctionnant sur batterie. Nous en avons vu un exemple chez le Néerlandais Knegt Quality Tractors, qui a lancé un tracteur électrique: le Knegt 304G2e avec une autonomie de fonctionnement de 3 à 5 heures et qui se recharge à 80% en deux heures grâce à un chargeur rapide. Ce tracteur de 45 cv est muni de deux puissants moteurs électriques avec système KERS (Kinetic Energy Recovery System), d’une batterie au lithium, de quatre roues motrices, d’une direction assistée et d’un système hydraulique à double fonctionnement. L’avantage, comme avec les autres machines électriques sur batterie, c’est qu’il est silencieux et sans émission de substances nocives.

Un autre exemple de machine plus lourde disponible sur batterie, est proposé par EGO. Le fabricant présente le système EGO Power+, qui est, selon ses dires, le seul système avec une batterie de 56V. Vous pourrez le découvrir dans un article à part après ce dossier.

The Times They Are A-Changin’

Un fabricant belge spécialisé, entre autres, dans les broyeurs et dessoucheuses – Jo Beau de Bruges – travaille actuellement encore principalement avec des machines à carburants fossiles mais a bien conscience que les temps changent.

“Le sans fil est encore appelé à évoluer, c’est sûr”, affirme-t-on ici. “Cela ne veut pas dire que les fabricants restent à se tourner les pouces en attendant. Nous restons convaincus que les carburants fossiles vont continuer à jouer un rôle important dans le futur proche”.

In het Jaarboek 2021 van CG Concept Magazine: Machinewereld kijkt naar de toekomst. Accu-aangedreven machines worden steeds belangrijker.
© Jo Beau

Chez Thomas, qui distribue notamment CNH et Timberwolf, nous avons trouvé dans la gamme de ce dernier de quoi confirmer ces dires. Timberwolf a effectivement lancé une nouvelle série de machines sur remorque et sur chenilles en 15 et 21 cm, équipées de moteurs Phase V à faibles émissions. Cela répond, d’une part, aux exigences strictes des pépiniéristes et d’autre part, cela offre une meilleure efficacité.

Lire la suite ?

Lisez l’article complet dans l’Annuaire 2021 de CG Concept. L’article contient plus d’infos sur : l’ergonomie, l’économie & l’écologie, les machines lourdes qui deviennent également plus verts, l’impact de la pandémie, etc.

Commandez l’Annuaire & profitez d’une livraison gratuite !
%d blogueurs aiment cette page :