Le projet ‘Pédaler dans les arbres’ lauréat du Concours Construction Acier 2020 [VIDEO]

Le projet ‘Pédaler dans les arbres’ est le lauréat du Concours Construction Acier 2020. Faire du vélo à travers les cîmes des arbres du Pijnven à Bosland (Hechtel-Eksel) est une expérience cycliste réalisée à l’initiative de la province du Limbourg.

Le projet ‘Pédaler dans les arbres’ , qui se raccorde au réseau de pistes cyclables, consiste en un double cercle étroit de 100 m de diamètre. Le chemin fait 700 m de long et monte progressivement de 3 à 4% jusqu’à 10 m de hauteur, pour ensuite redescendre à plat après 9 m. L’expérience réside dans l’interaction avec la nature, la sensation de grandir avec les arbres et de ‘flotter’ en s’élevant.
Les 450 colonnes uniques en acier auto-patinable (Corten) sont placées alternativement à 1, 2 et 3 m l’une de l’autre et symbolisent les troncs droits des conifères, comme ils étaient autrefois utilisés dans la mine. De cette façon, la construction s’intègre parfaitement dans l’environnement. Les pieux de soutien ont été fixés dans une fondation solide de pieux en acier vissés, qui minimisent l’impact de la construction sur l’environnement naturel.

Les 46 tabliers de pont préfabriqués en acier se composent d’ailettes horizontales en acier placées entre les colonnes verticales avec des boulons en acier Corten. Un total de 450 tonnes d’acier a été utilisé.

La largeur de 3 m de la piste cyclable donne au cycliste suffisamment d’espace. Afin de préserver la pureté de l’expérience cycliste, les marquages routiers et les points d’information et de concentration sur la piste cyclable surélevée ont été supprimés. La piste cyclable elle-même a été construite à partir d’un revêtement de PU à grain fin et granulé. La balustrade de 130 cm a un support avec un filet très discret en acier inoxydable et d’une main-courante.

La construction de la passerelle pour cyclistes devait se faire dans le respect total de la faune et de la flore. La construction a été préparée autant que possible à l’atelier, puis entièrement montée et assemblée sur place, comme un grand puzzle. Au milieu du cercle se trouvait une grande grue de construction de 37 m de haut. Cela a permis d’éviter le compactage du sol et les boutures superflues.

Un pavillon d’informations et de repos pour les cyclistes et les marcheurs y a été construit à partir de deux cadres en acier Corten autour desquels les troncs d’arbre recyclés ont été empilés comme des rondins.

 

 

Source: Infosteel

%d blogueurs aiment cette page :