Le portique et la gloriette de Rubens à Anvers parmi les lauréats des
Prix européens du patrimoine / Prix Europa Nostra 2020 [VIDEO]

La plus haute distinction européenne dans le domaine du patrimoine, le Prix européens du patrimoine / Prix Europa Nostra est décernée à 21 réalisations exemplaires issues de 15 pays européens. Parmi les lauréats de cette année figurent dans la catégorie « Conservation » le portique et la gloriette de Rubens à Anvers.

 

Les Prix européens du patrimoine / Prix Europa Nostra ont été lancés par la Commission européenne en 2002 et sont depuis gérés par Europa Nostra – la Voix européenne de la société civile engagée en faveur du patrimoine culturel. Les Prix reçoivent le soutien du programme Europe Créative de l’Union européenne.

Les lauréats des Prix ont été sélectionnés par des jurys indépendants composés d’experts du patrimoine de toute l’Europe, après avoir mené une évaluation approfondie des candidatures soumises par des organisations et des personnes issues de 30 pays européens. Les jurys ont également décidé de décerner trois Prix Europa Nostra à des réalisations patrimoniales remarquables provenant de pays européens ne participant pas au programme Europe Créative de l’UE, à savoir la Suisse et la Turquie.

Le portique et la gloriette de Rubens

L’agencement de ce jardin fut dessiné et réalisé il y a 400 ans par le célèbre peintre et humaniste Pierre-Paul Rubens (1577-1640) dans sa maison d’Anvers. Élément remarquable de l’actuel Rubenshuis, il s’agit là de la seule partie du dessin original de Rubens qui nous soit parvenue, plus ou moins intacte. En raison de la pollution, des interventions inadéquates, d’infiltrations d’eau ainsi que de fissures structurelles, les différents types de pierre utilisés lors de sa construction étaient dans un état précaire. Compte tenu de l’importance de ces deux éléments patrimoniaux pour les générations futures, le projet de deux ans, achevé en 2019, a abouti à leur consolidation grâce aux recherches et à l’utilisation des plus récentes technologies en matière de conservation des pierres. Cette opération est le fruit d’une collaboration entre le Rubenshuis, le bureau d’architectes MAAT_WERK, l’Institut Royal du Patrimoine Artistique et la Ville d’Anvers, qui a co-financé le projet en partenariat avec l’Agence pour le Patrimoine Immobilier. L’historien de l’art et de l’architecture Lode de Clercq a contribué à son tour au projet de recherche.

L’ensemble du portique et de la gloriette s’inspire de l’architecture de la Rome antique et des œuvres des peintres-architectes italiens du 16 ème siècle, tels que Michel-Ange et Giulio Romano. Modèle annonciateur du baroque dans les anciens Pays-Bas, le portique apparaît de nombreuses fois dans les travaux de Rubens, comme dans ceux des illustres artistes flamands Antoine van Dyck et Jacob Jordaens. Le porche, sous la forme d’arc de triomphe, délimitait le passage au jardin tandis que la gloriette servait de point focal à celui-ci. Les sculptures qu’ils abritent correspondaient au concept iconographique de l’artiste et peintre érudit. À titre d’exemple, les statues de Mercure et de Minerve, placées au-dessus du portique, symbolisent l’art de la peinture, la connaissance et la sagesse.

Le fait que ces monuments aient survécu durant 400 ans témoigne de l’importance qui leur a toujours été accordée. Malgré cela, une intervention inadaptée au milieu du 20 ème siècle a conduit à leur déclin rapide, car des mesures radicales, comme la combustion des couches de peinture, ont été adoptées.

À cette époque, certaines dispositions ont été prises afin de protéger l’espace vert contre un dégât des eaux et de remédier à des dommages chimiques subis par la pierre au cours des années suivantes. Celles-ci ont inclus la construction d’une ‘toiture’ temporaire en bois au- dessus de la façade du portique. Cette toiture a été ensuite remplacée par une structure en verre et en acier soigneusement conçue, offrant une solution plus efficace, visuellement moins obstructive et purement conservatrice, afin de protéger l’œuvre des effets néfastes des éléments atmosphériques.

Le jury a salué la ‘‘restauration minimale, impliquant des restaurateurs jeunes et expérimentés pour protéger l’emblématique et vulnérable maçonnerie du portique, sur base de recherches scientifiques menées pour définir les mesures de conservation les plus appropriées. Les restaurateurs ont également identifié la palette de couleurs d’origine de la gloriette. L’auvent en verre est conçu avec soin sur le porche, lui-même constitué d’objets physiques qui sont aussi présents dans les tableaux de Rubens, un artiste d’importance européenne et mondiale’’.

Prix du Public

Les amoureux et les partisans du patrimoine à travers l’Europe et le monde entier peuvent voter en ligne pour leurs lauréats préférés et décider quelle réalisation remportera le Prix du public de cette année. En ces temps de confinement et d’éloignement physique, la Commission européenne et Europa Nostra espèrent inciter un nombre particulièrement important de personnes à découvrir les réalisations primées cette année et à partager les noms de leurs trois lauréats préférés. Le lauréat du Prix du public sera annoncé après la période estivale. Les lauréats des Grand Prix, qui ont droit à une récompense monétaire de 10 000 euros chacun, seront également rendus publics à cette occasion.

 

%d blogueurs aiment cette page :