Le Département flamand de l’Environnement confie la gestion du système NTMB à COPRO

En septembre 2020, l’asbl COPRO a repris la gestion du système NTMB du Département flamand de l’Environnement (DOMG). Ce faisant, l’asbl COPRO veut ainsi promouvoir la qualité de techniques naturelles destinées aux travaux d’infrastructure.

Au cours des dernières décennies, l’impact de l’homme sur son environnement est devenu de plus en plus manifeste. Les effets du réchauffement climatique se font fortement ressentir dans nos régions densément peuplées. L’importance de zones vertes de qualité devient de plus en plus évidente. Le déclin de la biodiversité, l’effet d’îlots de chaleur urbain, les inondations, … nous montrent qu’il est grand temps de réagir.

En 2014, le Département flamand de l’Environnement a créé le système de gestion NTMB (abréviation néerlandaise pour natuurtechnische milieubouw, en français, construction écologique et technico-naturelle) en réponse à une demande de solutions de qualité plus respectueuses de l’environnement destinées aux travaux d’infrastructure. Travailler selon les principes de la construction écologique et technico-naturelle vise à concilier contraintes constructives et utilisation de matériaux offrant des perspectives de développement naturel. A partir de la version 3.1 du “Standaardbestek 250 voor de Wegenbouw” (Cahier des charges type 250 pour la construction routière) ces principes seront repris pour 4 groupes de produits : matériaux vivants, bois et produits dérivés, géotextiles naturels et matériaux composites naturels.

En tant que nouveau gestionnaire du système de gestion NTMB, l’asbl COPRO, non seulement, poursuivra le système existant, mais souhaite l’étendre également à d’autres groupes cibles, applications et produits. Le fait d’intervenir comme dépositaire du système de gestion NTMB s’inscrit dans la vision de l’asbl COPRO, qui souhaite se consacrer davantage à la durabilité. D’autres initiatives antérieures telles que l’introduction d’exigences en matière de durabilité sous les marques de qualité COPRO et BENOR, la contribution au projet de certification d’échelle de performance CO2, la transition numérique et la candidature en tant qu’Ambassadeur du climat pour le « VOKA Vlaams-Brabant » s’inscrivent dans cette démarche.

Dirk Van Loo, CEO de COPRO: « La qualité des projets d’infrastructure transcende de plus en plus « la durée de vie » et englobe également « la manière dont ils sont conçus, construits, entretenus et remplacés ». Le caractère « durable » de ces différentes phases devient de plus en plus important pour tous les partenaires. COPRO soutient cette évolution et souhaite donc continuer, en collaboration avec l’ensemble du secteur, à aligner le système de gestion NTMB sur les besoins de l’avenir. »

Lien van Besien, département Environnement : « Dans le secteur de la construction, non seulement les aspects liés à l’environnement, mais aussi, de plus en plus, les aspects plus larges orientés vers l’environnement sont pris en compte. Comme le paysage de notre région densément peuplée doit remplir un nombre croissant de fonctions différentes, il est important de les combiner de manière qualitative. L’intégration entre les interventions techniques (de construction) antérieures au service de l’homme, d’une part, et les aspects environnementaux du paysage tels que la nature et la gestion de l’eau, d’autre part, est contenue dans les principes de construction environnementale nature-technique. Nous aimerions intégrer davantage d’exigences de qualité dans ce système de soins.

Pour plus d’info: www.copro.eu

%d blogueurs aiment cette page :