Lauréat du Prix Jardin Contemporain & Patrimoine : les Jardins du Pavillon de Galon

Le « Prix Jardin Contemporain & Patrimoine : Création » a pour objet de récompenser la création de jardins dans les lieux de patrimoine. Lauréat du prix 2019 : les Jardins du Pavillon de Galon (Cucuron, Vaucluse).
Le Prix Jardin Contemporain & Patrimoine de l’Association VMF a pour objet de récompenser la création ou la réhabilitation de jardins dans les lieux de patrimoine. Venant ainsi compléter la gamme des distinctions décernées aux propriétaires de belles demeures, ce prix vise à encourager la valorisation d’édifices anciens. Depuis 2016, il récompense en alternance la création de jardins contemporains et la réhabilitation de jardins traditionnels, par les prix suivants :

« Prix Jardin Contemporain & Patrimoine : réhabilitation »
« Prix Jardin Contemporain & Patrimoine : création »

 

« Prix Jardin Contemporain & Patrimoine : création »

Ce prix a été mis en place en 2014 grâce au mécénat de Ernest-Tom Loumaye. Ce prix s’intéresse à la création paysagère d’aujourd’hui et cherche à récompenser l’innovation. « C’est évidemment fondamental de maintenir et de conserver le patrimoine, mais chaque génération doit apporter sa contribution » d’après Ernest-Tom Loumaye.

Voulant jouer un rôle de découvreur, le prix s’attache à découvrir et faire connaître des sites où s’illustrent l’originalité et la créativité, en adéquation avec l’esprit des lieux.

En 2019, le « Prix Jardin Contemporain & Patrimoine : Création » a récompensé la création de nouveaux jardins.

Jardins du Pavillon de Galon (Cucuron, Vaucluse)
Au pied du Luberon, à quelques 700 mètres du joli village de Cucuron, le Pavillon de Galon est un exemple pratiquement intact d’une maison de villégiature, précédé d’un jardin d’agrément. Anciennement villa patricienne romaine, devenue une ferme, puis un pavillon de chasse construit à la fin du 18° siècle pour un riche armateur marseillais. Celui ci fit édifier les quatre bassins, alimentés par des sources minées,datant des romains.
Passionné par les plantes, il introduisit différentes essences d’arbres rares et de collection de l’époque : magnolia, houx, buis, cyprès, etc… qui sont tous, à l’heure actuelle, au moins bicentenaires. En bordure de la terrasse, on peut encore admirer trois platanes, sans doute parmi les plus grandes circonférences observables aujourd’hui en Provence.

1998 est l’année d’acquisition du pavillon de Galon par les actuels propriétaires et le début de la reconquête d’une maison, d’un jardin et d’un domaine du XVIIIe siècle en état de quasi abandon. Le jardin principal n’est alors qu’un champ où paissent des moutons.

Autour du jardin et de la maison, Guy Hervais, photographe, et sa femme reconstituent sur plusieurs hectares un domaine agricole qui crée le premier plan du paysage. Des vignes ont été plantées, un vin est produit sur place, et il existe plusieurs champs d’oliviers et de chênes truffiers. Un verger accueille une collection d’arbres fruitiers.

Le jardin principal, clos de murs bas, réinterprète une forme de jardin régulier en carrés d’où s’échappent une multitude de plantes méditerranéennes. Au fil des allées ou des passages, le jardin révèle de nombreux points de vue sur le paysage environnant ou sur le jardin lui-même : tantôt le regard est cadré par des masses taillées, tantôt il s’échappe sous les branches d’un arbre dont on a spécialement relevé la couronne.

Un jardin de bleus et de verts, comme les paysages qui l’entourent. Tourné vers le sud, en contrebas du Pavillon, protégé des grands vents par l’allée des grands cyprès, cet espace a été traversé par nombreux projets. En 2004 le propriétaire a décidé de recréer un « jardin à la française ». Les quatre bassins du Pavillon de Galon sont alimentés par une eau de source. Les bassins utilisent et jouent avec ce trésor, chacun à sa façon met l’eau en valeur.
La collection complète des artichauts français. De la Bretagne, du Sud Ouest, des Pyrénées, du Roussillon et de la Provence. Quelques variétés et leurs jolis noms : Salanquet, Térome, Salambo, Capitan, Castel, Velours, Chrysanthème, Castellammarre, Romanesco, Escarot, Cric, Tudela, Caribou…

%d blogueurs aiment cette page :