La Fondation contre le Cancer demande l’installation d’équipements ombragés de qualité dans les lieux publics

Au moment où chaque parti politique réfléchit au projet de société qu’il propose de mettre en place dans les années à venir, la Fondation contre le Cancer demande instamment que soient intégrées les mesures prioritaires qui permettront de franchir des pas décisifs dans la lutte contre cette maladie. Une des six priorités est l’installation de dispositifs ombragés dans les lieux publics principalement destinés aux enfants.

La Fondation contre le Cancer demande aux décideurs politiques que la protection de la population contre l’exposition excessive aux UV, naturels et artificiels, soit une priorité de santé publique.

L’exposition aux UV est identifiée comme étant la cause de près de 99 % des cancers de la peau de type non-mélanome et de 95 % des mélanomes en Belgique. Le cancer de la peau est par conséquent un des cancers qu’il est le plus facile d’éviter. En Belgique, le cancer de la peau est en nette augmentation depuis de nombreuses années. Il représente environ 50 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancer. Au moins un Belge sur cinq souffrira d’un cancer de la peau au cours de sa vie.

Se mettre à l’ombre est un moyen très simple et efficace de se protéger des rayons du soleil. À elle seule, l’ombre peut réduire d’environ 75 % l’exposition totale aux rayonnements UV.

Les actions politiques

Parmi les actions politiques possibles, citons l’installation d’équipements ombragés de qualité dans les lieux publics tels que les plaines de jeu, les espaces de pique-nique, les parcs et les infrastructures sportives, les lieux de restauration et cours de récréation dans les écoles et les crèches, etc.

Quelques exemples :

• équipements ombragés obligatoires pour l’approbation de nouvelles infrastructures publiques et la rénovation d’infrastructures existantes, en ce compris les aménagements paysagers ;

• installation de zones d’ombre durables et de qualité à certains endroits de la commune, comme les parcs, les plaines de jeu, les infrastructures sportives et récréatives mais aussi lors de la rénovation d’une école et de l’accueil périscolaire ;

• mise à disposition de zones ombragées lors des événements de la commune ou de la ville ;

• considérer les aires de jeux pour enfants comme une priorité absolue pour la mise à disposition de zones ombragées.

Téléchargez ici le mémorandum

%d blogueurs aiment cette page :