Jardinage : primes régionales pour l’analyse de sol, de fruits ou de légumes

La pratique du jardinage rencontre de plus en plus d’adeptes. Toutefois, certains sols peuvent présenter une pollution, notamment aux métaux lourds. L’outil internet SANISOL vous permet d’y voir plus clair. Et dans le cadre de son utilisation, il est désormais possible de demander une aide financière régionale pour réaliser une analyse de sol ainsi qu’une analyse de fruits ou de légumes.

Quels sont les risques encourus en travaillant sur un sol pollué ? Quelle est la qualité des fruits et légumes cultivés ? Quels fruits ou légumes dois-je idéalement cultiver au vu des caractéristiques de mon sol ? Destiné à celles et ceux qui entretiennent un potager sur un sol présentant d’éventuelles contaminations aux métaux lourds, l’outil web SANISOL contribue à lutter contre les risques sanitaires du potager sur un sol pollué. Vous pouvez évaluer et réduire les risques sanitaires liés d’une part à la fréquentation d’un sol potentiellement pollué et, d’autre part, à la consommation de produits issus d’une activité de jardinage.

Deux aides pour financer les analyses

Afin de soutenir la démarche, la Région propose deux soutiens financiers :

  1. Une contribution financière de 50 € pour les analyses de sol réalisées dans les jardins de particuliers
  2. Une seconde contribution financière de 50 € pour une analyse de fruits ou de légumes

Cette dernière est destinée aux particuliers sous condition d’avoir déjà effectué une analyse de sol. Attention : seules certaines productions végétales sont prises en considération, la liste complète étant disponible sur le portail Environnement-Santé. Ces données permettront d’améliorer le niveau de connaissance sur le transfert des métaux du sol à la plante.

Comment bénéficier des primes ?

Il convient de prendre contact avec Requasud, le réseau de laboratoires wallons qui mesure la qualité du milieu et la qualité des produits agricole et agroalimentaire. Toutes les informations se trouvent également sur le portail Environnement-Santé de la Wallonie.

Ces actions seront financées dans la limite des budgets disponibles (avec possibilité de report en 2023).

SANISOL : contexte du projet

Financé par la Wallonie, le projet SANISOL a pour objectif la détermination des teneurs limites en métaux lourds dans le sol en vue d’assurer la qualité commerciale des productions végétales en Wallonie et la gestion des risques pour les producteurs. Il a été réalisé par l’Université de Liège (ULiège-GxABT), la SPAQuE, l’ISSeP, l’Université catholique de Louvain (UCLouvain), le laboratoire de la Province de Liège et l’asbl Espace Environnement.

Le site SANISOL continuera à s’enrichir et à évoluer en collaboration avec les usagers. Des simulations sont possibles, mais si l’utilisateur en donne l’accord explicite, l’administration pourra utiliser ses données pour améliorer la qualité des recommandations. Un helpdesk sera par ailleurs ouvert à l’occasion du lancement de la plateforme afin d’encadrer et d’épauler les futurs usagers.

Durant la journée, les intervenants aborderont les sujets suivants:
1) La gestion écologique au service de l’accueil de la biodiversité dans les espaces verts
2) Le fleurissement utile à la biodiversité : méthodologie et choix des plantes vivaces et indigènes
3) Les arbres et arbustes indigènes : accueil des pollinisateurs, autres insectes et oiseaux
4) Les espèces spécialistes et les plantes indigènes : comment favoriser les ressources nécessaires aux espèces en déclin
5) les pollinisateurs et le changement climatique : entre impact et résilience
6) Yes we plant ! Des projets en faveur de la biodiversité et des pollinisateurs, bilan à mi-parcours

L’inscription est obligatoire et gratuite


Durant la journée, les intervenants aborderont les sujets suivants:
1) La gestion écologique au service de l’accueil de la biodiversité dans les espaces verts
2) Le fleurissement utile à la biodiversité : méthodologie et choix des plantes vivaces et indigènes
3) Les arbres et arbustes indigènes : accueil des pollinisateurs, autres insectes et oiseaux
4) Les espèces spécialistes et les plantes indigènes : comment favoriser les ressources nécessaires aux espèces en déclin
5) les pollinisateurs et le changement climatique : entre impact et résilience
6) Yes we plant ! Des projets en faveur de la biodiversité et des pollinisateurs, bilan à mi-parcours

L’inscription est obligatoire et gratuite

%d blogueurs aiment cette page :