Impacts du réchauffement climatique sur la santé des travailleurs

Les changements climatiques peuvent affecter la santé des travailleurs par de nombreuses voies directes et indirectes. Nous avons tenté dans cet article de répertorier leurs impacts et d’éclairer les points d’attention auxquels l’entrepreneur doit rester attentif.

Certains effets sont déjà observés sur le terrain et présentent des risques importants. C’est le cas du développement des cancers de la peau chez les travailleurs du secteur des parcs et jardins. D’autres impacts ne sont pas encore observés (en Belgique) ou en moindre mesure mais pourraient à l’avenir poser des problèmes de santé ou de sécurité conséquents.

Impacts directs sur la santé

Les vagues de chaleur provoquent naturellement déshydratation, coups de soleil, coups de chaleur et épuisement. Le soleil émet des rayonnements (UVA et UVB) bénéfiques pour notre organisme car ils permettent de synthétiser la vitamine D (essentielle à une bonne assimilation du calcium). Il nous procure une sensation de bien-être mais ses rayonnements sont aussi dangereux pour notre santé.

Les conséquences néfastes les plus facilement et rapidement identifiables sont les coups de soleil, l’insolation (conjonction des rayons du soleil et de la chaleur) ainsi que le coup de chaleur (trop plein ou accumulation de chaleur). Au fur et à mesure du temps et des expositions régulières sans protection adaptée, d’autres effets néfastes peuvent apparaitre comme le vieillissement cutané, l’épaississement cutané, ou encore le cancer de la peau.

L’épuisement physique et psychologique engendrés par la lutte contre le soleil et la chaleur, induisent également un temps de récupération plus important. Les nuits étant plus chaudes, le sommeil peut s’avérer être moins qualitatif et réparateur. Au fur et à mesure des jours, la fatigue s’installe engendrant à son tour une baisse de vigilance face aux risques rencontrés dans l’exercice du travail.

Voici quelques gestes que nous vous conseillons d’adopter lorsque la température est élevée :

  • Essayez de limiter l’exposition au soleil.
  • Adaptez les vêtements et les équipements de travail aux conditions de fortes chaleurs : vêtements légers, couvrant la peau (chemise à manches longues)
  • Protégez votre peau à l’aide de crème solaire avec un indice de protection élevé (opération à renouveler toutes les 2h). Ne vous parfumez pas la peau.
  • Couvrez-vous la tête (si vous ne portez pas de casque) à l’aide d’un chapeau ou d’une casquette (attention la casquette ne protège pas les oreilles du soleil).
  • Soyez à l’écoute de votre corps et des ouvriers avec qui vous collaborez afin d’organiser le travail en fonction des conditions climatiques.
  • Organisez le travail en mettant en place une rotation des postes de travail, en limitant les efforts physiques intenses aux heures chaudes et en adaptant le rythme de travail en fonction de la tolérance à la chaleur des travailleurs.
  • Augmentez les pauses de récupération.
  • Buvez, au minimum, 1,5litre d’eau par jour pour éviter la déshydratation.
  • Mangez des aliments riches en bêta-carotènes ou en lycopène qui ont une action antioxydante qui protège la peau, comme la carotte, la tomate, la pastèque ou l’abricot.

Eté comme hiver, nous vous conseillons de porter des vêtements adaptés aux conditions climatiques, d’hydrater et de protéger votre peau à l’aide de crème adaptée. Si vous constatez un changement d’aspect d’un grain de beauté ou de la peau, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.

Impacts liés à la transpiration

Avec les fortes chaleurs, il est inévitable que la transpiration soit plus importante. Cette conséquence va réduire le confort du travailleur et peut engendrer des irritations de la peau inconfortables…

En conséquence, les travailleurs auront tendance à travailler en étant plus légèrement vêtus (torse nu, port d’un short, absence d’équipements de protection). On entre alors dans un cercle « vicieux » : contact direct des rayons du soleil sur la peau, augmentation de la transpiration, la peau devient luisante, favorisant l’apparition de coups de soleil… Soulignons que sans le port des équipements de protection adaptés (gants, manchettes …), la gravité d’un accident augmente considérablement !

Impacts indirects sur la santé

Impacts liés aux piqûres et morsures d’insectes et acariens

Nous constatons la présence plus fréquente de nids de guêpes/frelons sur les chantiers, et cela plus tardivement dans l’année. Avec les changements climatiques, il est à craindre que ce phénomène s’accentue.

Les experts redoutent une augmentation du nombre de maladies à transmission vectorielle appelées zoonose. Les zoonoses sont des maladies infectieuses transmises à l’Homme par les animaux.

Les changements de durée des saisons, les précipitations, l’humidité et la température favorisent la survie et le déplacement de populations d’animaux infectés vers nos régions. Parmi les animaux vecteurs de maladies, nous pouvons compter : les tiques, les moustiques et les phlébotomes.

GEVOLGEN VAN DE OPWARMING VAN DE AARDE OP DE GEZONDHEID VAN WERKNEMERS
© WWW.PREVENTAGRI.BE

Voici quelques exemples de préoccupations :

  • Les tiques qui peuvent transmettre une bactérie responsable de la maladie de Lyme ;
  • Les moustiques qui peuvent transmettre des virus (par exemple : la Fièvre de la dengue).

La maladie de Lyme est déjà présente dans chaque province belge. Voici quelques mesures de prévention concernant cette maladie :

  1. Porter des vêtements couvrants et fermés, laver à 60°C. Couvrir les cheveux avec un chapeau ;
  2. Utiliser des répulsifs sur la peau ou les vêtements (cependant l’efficacité de ces produits reste limitée sur les acariens) ;
  3. Réaliser un auto-examen à la maison de l’ensemble du corps, la piqûre de tique étant indolore et les tiques se déplaçant sous les vêtements (aisselles, plis, cuir chevelu…). Vous pouvez vous aider d’un peigne anti-poux pour les déloger ;
  4. Enlever la tique avec une pince à tiques ou une pince à épiler à bouts non aplatis (de façon à pouvoir enlever l’animal sans presser sur l’abdomen, toujours dévisser la tique pour l’enlever entièrement).

Impact sur les troubles allergiques

La hausse des températures provoque un allongement de la durée de pollinisation.

Combinée à la diminution des précipitations au moment de la dispersion du pollen, les concentrations de pollen dans l’air sont plus élevées et favorisent les troubles allergiques cutané et respiratoire.

GEVOLGEN VAN DE OPWARMING VAN DE AARDE OP DE GEZONDHEID VAN WERKNEMERS
© WWW.PREVENTAGRI.BE

Augmentation de la concentration d’ozone en période estivale

Les pics d’ozone se produisent durant les journées chaudes et ensoleillées. Les chercheurs s’accordent sur le fait que les changements climatiques entraîneront des pics d’ozone plus fréquents et plus élevés.

L’augmentation de la concentration d’ozone dans l’air observée lors des pics d’ozone engendre une diminution de la capacité respiratoire, une irritation des voies respiratoires provoquant toux, douleurs au niveau de la poitrine et aggravation des symptômes pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires (asthme et maladies respiratoires chroniques).

Bien évidemment, ces effets s’accentuent en cas d’effort physique.

Augmentation des chantiers dangereux

Les changements climatiques provoquent des tempêtes plus fréquentes et plus violentes. Les chantiers d’abattages qui suivent ces tempêtes sont particulièrement accidentogènes. En parallèle, cela augmente la charge de travail et peut engendrer un retard dans le planning et du stress.

GEVOLGEN VAN DE OPWARMING VAN DE AARDE OP DE GEZONDHEID VAN WERKNEMERS
© WWW.PREVENTAGRI.BE

Impact sur la charge mentale

Si la charge physique est assez facile à définir et à mesurer, il n’en est pas de même concernant la charge mentale pour laquelle interviennent de multiples facteurs.

La gestion de chantiers impactés par les conséquences du réchauffement climatique contribue à cette charge mentale.

Un entrepreneur nous a rapporté cet exemple concret d’un aménagement paysager incluant la construction d’une terrasse en bois. À la suite des fortes variations de températures qui ont suivis la réalisation de cette terrasse, son propriétaire a observé un vieillissement prématuré et la déformation des matériaux utilisés.

Le client est en droit d’attendre une réparation ou un remplacement rapide et gratuit de celle-ci.

Insérer dans un programme déjà fort rempli, la réparation ou le remplacement de l’aménagement paysager induit forcément un retard de planning provoquant le mécontentement et éventuellement des conflits avec d’autres clients…

Retard ou surcharge de travail, pénibilité due aux conditions climatiques, gestion de l’agressivité du client engendrent un stress augmentant la charge mentale des travailleurs et dirigeants d’entreprises.

Stress et anxiété peuvent alors modifier l’ambiance de travail pour laisser place à la frustration et au manque de confiance en la qualité du travail fournit.

La charge mentale peut avoir des conséquences physiques (douleurs, troubles digestifs…), psychiques (crise d’angoisse, dépression) et comportementales (agressivité, consommation de drogue ou d’alcool…).

L’ensemble de ces facteurs peut mener à des prises de décision incohérentes, des erreurs d’exécution, ou encore des comportements à risques favorisant la survenance d’accident.

Ces conséquences négatives peuvent être réduites si l’entreprise adapte son organisation au travail en s’informant sur les nouvelles techniques, sur le choix des matériaux et des variétés de plantes les mieux adaptées aux changements climatiques et en favorisant la communication tant avec les travailleurs qu’avec les clients.

Le suivi de formations de recyclage et de perfectionnement est aussi un atout qui permet de réduire ce stress engendré par des situations de travail compliquées.

En conclusion

Le réchauffement climatique impacte non seulement les conditions météorologiques qui animent désormais la planète, mais bouleverse également le quotidien des travailleurs en extérieur.

Si l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des vagues de chaleur que nous connaissons depuis quelques années, se poursuivent, il est à craindre que les effets néfastes identifiés dans cet article perdurent et s’accentuent.

Et parce que demain se construit dès aujourd’hui, nous vous conseillons de continuer à vous former et vous tenir informé pour favoriser l’adaptation des habitudes de travail en cohérence avec les changements climatiques, leurs conséquences et bien entendu en fonction des besoins de votre entreprise.

 

[email protected]

www.preventagri.be

%d blogueurs aiment cette page :