Husqvarna Urban Green Space Index offre de nouvelles informations sur la végétation urbaine

Pour la deuxième année consécutive, Husqvarna présente HUGSI (Husqvarna Urban Green Space Index), un système satellite alimenté par l’Intelligence Artificielle pour aider les décideurs du monde entier à surveiller la quantité et la santé des espaces verts dans les villes. Nous retrouvons Bruxelles, seule ville belge surveillée, à la 73e place du classement général.

 

L’indice Husqvarna Urban Green Index (HUGSI) a été fondée pour aider à protéger les espaces verts de la ville et fournir aux parties prenantes des données uniques sur l’état actuel et l’évolution de la végétation. Les espaces verts sont les poumons de la ville. Ils améliorent la qualité de l’air et contribuent à la gestion des eaux de pluie et des inondations ainsi qu’à la santé physique et mentale des citoyens.

Qu’est-ce qu’une ville verte selon HUGSI ?

L’indice Husqvarna Urban Green Index a été lancé en 2019 dans le cadre du congrès Husqvarna Living City à Göteborg, en Suède, un rassemblement de leaders d’opinion internationaux et de professionnels de l’industrie et des médias, tous actifs autour des espaces verts.

En appliquant les techniques de vision par ordinateur et d’immersion à l’imagerie satellite, HUGSI donne un aperçu de l’état actuel et du développement historique de la végétation et de ses environs dans les zones urbaines.

L’indice HUGSI 2020 donne un aperçu des espaces verts de 155 villes dans 60 pays qui sont évalués sur la base d’un certain nombre d’indicateurs clés de performance (KPI) :

• Le pourcentage d’espaces verts dans la ville
• Le pourcentage de la zone urbaine couverte par des arbres
• Le pourcentage de la zone urbaine couverte par l’herbe
• L’état de santé de la végétation
• La répartition des espaces verts
• La surface d’espace vert par habitant

Pour obtenir un bon score dans l’indice, les villes répertoriées doivent avoir une végétation saine et bien répartie, avec une proportion élevée dans les espaces les plus peuplées de la ville. Dans cette analyse, les arbres se voient attribuer deux fois la valeur de la verdure.

Les résultats

Il s’avère qu’en moyenne, les zones urbaines du monde entier ne deviennent pas plus vertes, mais que les zones urbaines en Europe sont plus vertes que la moyenne.

Charlotte, Caroline du Nord (USA) a été élue Global Green Model City 2020 comme la ville la plus verte de l’indice cette année. Elle a obtenu le plus haut score pour le pourcentage d’espaces verts, combiné à une bonne répartition et à une bonne santé de la végétation. Cette année, c’est Vilnius, capitale de la Lituanie, que revient l’honneur d’être la ville européenne la mieux classée.

Les zones urbaines d’Europe sont plus vertes que la moyenne, 45 % par rapport à la moyenne mondiale de 39 %. En outre, les villes européennes ont élargi leurs espaces verts de plus de 40 millions de m².

Qu’en est-il de la Belgique ?

Nous retrouvons Bruxelles, seule ville belge surveillée, à la 73e place du classement général.  Et alors qu’elle se classait première l’année dernière dans la catégorie « best health of urban vegetation », notre capitale se retrouve cette année à la 7e place. Ce n’est pas tant que la ville se soit autant détériorée dans cette catégorie, mais plutôt que beaucoup plus de villes ont été incluses dans la liste HUGSI cette année.

Tous les KPI de Bruxelles et des autres villes répertoriées peuvent être consultés à l’adresse hugsi.green.

 

%d blogueurs aiment cette page :