‘Grand site tour Eiffel’ : Le projet lauréat [VIDEO]

L’agence londonienne de paysage Gustafson Porter + Bowman a remporté l’appel international à projet lancé par la ville de Paris pour le réaménagement des abords de la Tour Eiffel. L’opération s’élèvera à 40 millions d’euros. L’agence est associée aux architectes Chartier-Corbasson, aux urbanistes Sathy, et aux architectes du patrimoine Atelier Monchecourt.

Chaque année, 30 millions de personnes visitent la Tour Eiffel. Victime de son succès, la surfréquentation du site a aujourd’hui un effet délétère sur les espaces d’agrément, réduits à des espaces de circulation drainant le flux incessant des visiteurs.

La compétition, lancée début 2018, prévoit le réaménagement paysager du site, le renfort de la sécurité, une facilitation de l’accès aux touristes en réduisant les queues d’accès qui s’étirent actuellement sur 300 mètres environ. Intitulé “Site Tour Eiffel”, ce concours international cherche des solutions qui répondent aux critères “découvrir, approcher, visiter” afin de créer un paysage qui exprime la vision de la ville, pour un avenir résilient, inclusif et écologique.

Le vaste parc s’étirera sur 1,6 km de part et d’autre de la Seine, traçant un axe entre le Trocadéro et l’Ecole militaire. Il se déploiera également le long des quais entre Bir-Hakeim et le Pont de l’Alma. Quatre équipes pluridisciplinaires de professionnels de l’urbanisme, du paysage et de l’architecture ont travaillé pour proposer un projet compatible avec le calendrier et l’installation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024. Le lauréat est le projet OnE I, de l’agence Gustafson Porter + Bowman, conduite par l’architecte paysagiste Kathryn Gustafson. Les lauréats se sont imposés face à trois autres équipes de finalistes : AL_A + Gross.Max ; Koz architectes + Junya Ishigami + Atelier Roberta ; Agence Ter + Carlo Ratti Associati + Explorations Architecture.

Un axe vert central

Le projet lauréat propose de donner un nouveau visage à ce vaste espace autour de la tour Eiffel, en le transformant d’ici 2024 en une grande promenade offerte aux piétons et à la nature. Le projet vise à offrir davantage d’espaces aux piétons, circulations douces et transports en commun, à développer la place de la nature en créant des espaces de respiration, en adéquation avec l’Accord de Paris sur le climat, et à mettre en valeur la perspective Trocadéro-tour Eiffel-École militaire en faisant évoluer l’identité minérale du site vers davantage de végétal.

Les paysagistes présentent leur projet comme « l’union de deux typologies paysagères françaises : le jardin classique, caractérisé par des axes majeurs, et les jardins pittoresques, lieux d’expérimentations artistiques ».

Le projet OnE prévoit un axe vert central, ponctué d’interstices paysagers, un amphithéâtre de verdure place du Trocadéro, un nouvel espace public nivelé entre la fontaine de Varsovie et le Pont d’Iéna qui sera piétonnisé et transformé lui aussi, en une « promenade verte ». Le long de cet axe central vert, s’échelonne une suite de paysages requalifiés : Place du Trocadéro, un amphithéâtre de verdure restitue l’espace aux piétons ; un nouvel espace public animé se déploye de la Fontaine de Varsovie au Pont d’Iéna qui se réincarne en potentielle promenade verte ; la création de nouvelles places de part et d’autre de la Seine ; un parvis de la Tour Eiffel apaisé, clarifié ; ainsi que des jardins surélevées dans le Champ-de-Mars. OnE crée des espaces d’agrément et de contemplation, parsemés d’Est en Ouest et sur toute la longueur du site, pour ouvrir de nouvelles perspectives et rééquilibrer la force gravitationnelle de la Tour. L’unité et l’harmonie d’ensemble du site résidant dans la cohérence et la hiérarchisation claire de ses usages, de ses circulations et de son accessiblité.

Dans les jardins du Trocadéro, le renouvellement paysager invitera le public à découvrir au gré des allées de nouveaux jardins. Les allées à l’est et à l’ouest de la fontaine de Varsovie seront refaites et plantées de cerisiers à fleurs. L’accès des familles et des personnes à mobilité réduite sera facilité avec la remise aux normes des allées de gravier.

La place du Trocadéro sera profondément réaménagée, avec la circulation des véhicules à double sens, et davantage de place pour les piétons et les mobilités douces. Des murs de soutènement incurvés dessineront un amphithéâtre végétal qui pourra accueillir des événements festifs.

 

 

L’espace central du parvis sera aménagé dans la continuité du grand parterre de pelouse qui se prolonge jusqu’à l’Ecole militaire. L’intérieur des piliers mettra en scène la spectaculaire montée des ascenseurs et une nouvelle verrière viendra recouvrir et abriter l’ensemble. Pour les piliers ouest et est, le parcours public de découverte sera réactivé à l’issue des travaux. Une signalétique, un éclairage et une mise en scène appropriée permettront de révéler les spectaculaires salles des machines existantes, conçues par Gustave Eiffel.

 

%d blogueurs aiment cette page :