Festival Grandeur Nature – Varengeville-sur-Mer (France)

Le festival Grandeur nature, du 24 avril au 24 octobre 2021 à Varengeville-sur-Mer (France) souhaite créer un nouveau geste artistique avec le paysage et le faire partager au plus grand nombre sur les bases fondamentales du Land Art.

Ancré au bord des falaises blanches de la Côte d’Albâtre en Normandie, le village de Varengeville est considéré comme “Terre des arts et des jardins”. Avant la création des jardins de botanistes et paysagistes qui font depuis plus d’un siècle la réputation du village, ses terres fertiles entourées de bois et de champs sont appréciées depuis longtemps des artistes, écrivains, musiciens, peintres et rêveurs.

Côté jardin, c’est la fin du XIXe siècle qui marque le début du destin de Varengeville, « Mecque des jardiniers et paysagistes ». Dès 1898, Guillaume Mallet et son épouse, avec la paysagiste anglaise Gertrude Jekyll, métamorphosent le parc du Bois des Moutiers, inscrit au titre des monuments historiques, en un extraordinaire ensemble de jardins autour d’un manoir édifié par le célèbre architecte anglais Edwin Lutyens (1869-1944) figure emblématique du mouvement Arts & Crafts. C’est à partir de 1955, que la princesse Greta Sturdza (1915-2009) aménagea dans l’ancienne propriété du compositeur Raymond Roussel, le Vasterival, un jardin paysager non moins spectaculaire. Le jardin Shamrock, situé près du Manoir d’Ango, accueille la plus vaste collection mondiale d’hydrangéas.Terre d’émulation, Varengeville offre bien d’autres jardins remarquables plus ou moins secrets, tel celui créé par Jean-Louis Dantec à l’étang de Launay ou encore le jardin l’architecte-paysagiste Pascal Cribier (1953-2015) au Bois de Morville, façonné comme un peintre s’attelle à une œuvre.

« Grandeur nature »

C’est à cette conjugaison si particulière entre art, nature et patrimoine propre à Varengeville que, pour la première fois, des artistes sont invités à créer un parcours de Land Art. Le festival « Grandeur nature », souhaite créer à Varengeville un nouveau geste artistique avec le paysage et le faire partager au plus grand nombre sur les bases fondamentales du Land Art, mouvement d’art contemporain né à la fin des années 60 aux Etats-Unis. Cette discipline utilise le cadre et les ressources de la nature qui devient muse et terrain de jeu pour les artistes.

Sylvain Ristori, Erick Fourrier, Thierry Teneul et Michèle Trotta, sont les quatre artistes plasticiens retenus par le jury parmi les 75 dossiers reçus via l’appel à projet. Leurs propositions d’installations insolites, souvent monumentales, à l’échelle du paysage et réalisées avec les matériaux que leur offre le terroir, seront visibles pendant six mois.

Festival organisé dans le cadre de la programmation Normandie Impressionniste.

%d blogueurs aiment cette page :