Entretien avec Bas Smets

Le Moniteur Architecture AMC (Architecture Mouvement Continuité) publie un entretien avec le paysagiste belge Bas Smets: « Ne pas imiter la nature, mais utiliser ses logiques pour produire un paysage »

 

Le Bruxellois Bas Smets s’impose parmi les paysagistes européens les plus présents dans l’urbanisme. En France, il livre cette année l’aménagement paysager de la Part-Dieu à Lyon, d’une partie de la dalle de La Défense, du quartier Chapelle international à Paris et, l’an prochain, le jardin de la fondation Luma à Arles.

“Je pense que ma démarche se situe au croisement d’une influence néerlandaise –cette école analytique et rationnelle avec un goût pour décortiquer tous les aspects d’un problème– et d’une influence ­française plus naturaliste. Ce que j’aime, c’est parvenir à une compréhension très profonde de l’existant avant de proposer une intervention directement nourrie par cette compréhension, ce que j’appelle «un paysage augmenté». Car le paysage, à la différence de l’architecture, est toujours la transformation d’un existant qui procède de données naturelles, la géologie ou le climat par exemple, mais aussi d’une histoire artificielle, liée à l’homme et qui a produit ce qui est visible.”

Entretien, à découvrir en intégralité dans AMC n°288-289 septembre 2020.

Bureau Bas Smets. Quartier de la Part-Dieu à Lyon: recherche d’un «sol fertile» et création d’une nappe végétale horizontale (2015-2020). – © Laurence Daniere

 

Bureau Bas Smets. Le parc Tour & Taxis, à Bruxelles: un «coup de pouce» à la nature pour qu’elle reprenne ses droits sur une friche industrielle (2012-2020). – © Michiel De Cleene

 

Bureau Bas Smets. Perspective du parc des Ateliers de la fondation Luma, à Arles, qui s’insère entre les anciennes halles ­ferroviaires et la tour de Frank Gehry (2009-2021). – © Bureau Bas Smets

 

Bureau Bas Smets. Paris-La Défense: aménagement paysager du parvis de la tour Trinity et des emmarchements d’accès (2011-2020). – © Bureau Bas Smets

 

 

Bureau Bas Smets. Installation pour la commémoration du 450e anniversaire de la mort de Bruegel (2016). – © Michiel De Cleene

 

Bureau Bas Smets. Bruxelles, forêt de Soignes, mémorial des victimes de l’attentat du 22 mars 2016 (2016-2017). – © Michiel De Cleene

 

%d blogueurs aiment cette page :