Ensemble pour les Arbres en Europe [VIDEO]

Le Gardien du village inondé, un Pin sylvestre dans la République tchèque, est élu comme l’Arbre Européen de l’Année 2020. Le candidat Belge était l’arbre de la liberté à Waret-la-Chaussée. Le concours Arbre Européen de l’Année fait partie d’une famille des concours de l’Arbre de l’Année sur le continent – ils sont liés par un même objectif .

Le concours de l’Arbre Européen de l’Année a pour but de mettre en valeur de vieux arbres comme une partie importante du patrimoine naturel et culturel digne de notre attention particulière et de notre protection. Les arbres qui participent au concours de l’Arbre Européen de l’Année ne sont pas sélectionnés pour leur beauté, leur taille ou leur âge. Ils sont sélectionnés pour leur histoire étroitement liée à celle des hommes. Le concours cherche à découvrir des arbres qui font une partie intégrale de la vie d’une communauté.

 

Le Gardien du village inondé (République tchèque)

1ère place avec 47.226 voix

Espèce: Pin sylvestre (Pinus Sylvestris)

Âge: 350 ans

Le pin de Chudobin pousse sur un promontoire rocheux appelé Vír. Le nom du pin est en relation avec le village noyé de Chudobin, qui a cessé d’exister suite à la construction d’un barrage. Selon une légende racontée par les gens de la région, un démon s’asseyait sous le pin durant la nuit et jouait du violon. Cependant, il est beaucoup plus probable qu’ils entendaient les vents forts souffler sur la vallée. Ce pin est non seulement un point de repère important mais aussi un exemple impressionnant de haute résistance au changement climatique et à l’impact humain.

 

Ginkgo de Daruvar (République de Croatie)

2ème place avec 28.060 voix

Espèce: Arbre aux 40 écus (Ginkgo biloba)

Âge: 242 ans

Depuis des siècles, j’ai grandi avec ma ville près du château. Je mets les gens au défi d’étendre leurs bras et d’enlacer tout mon tronc. Je tends la main aux enfants pour qu’ils jouent et grimpent à mon sommet. Mon nom Adam vient du Paradis. Chaque jour j’écris de nouvelles pages de l’histoire en interaction entre la nature et les gens. Laissez-moi vous dire mon secret : je ne suis pas seul. Tout près de moi se tient Eve. Durant des siècles, nous avons célébré l’amour et la vie à Daruvar. L’ombre d’Eve projette ses caresses sur ma magnificence masculine.

 

Le Peuplier Solitaire des steppes de Kalmykia (Russie)

3ème place avec 27.411 voix

Espèce: Peuplier à feuilles de laurier (Populus laurifolia)

Âge: 103 ans

Selon la légende, le peuplier aurait été planté début XXe par un moine bouddhiste. Rapportant les graines d’un pélerinage au Tibet, il les mit dans son bâton de marche et les planta en haut de la colline de l’immense steppe. L’arbre devint un géant aux branches tentaculaires, projetant une ombre épaisse. Tous les cavaliers qui firent halte ici dans leur longue traversée, implorant le peuplier, virent leurs désirs satisfaits. « Le peuplier solitaire » est vénéré à Kalmoukie comme un sanctuaire.

 

L’arbre de la liberté de Waret-la-Chaussée (Belgique)

15ème place avec 10.942 voix

Espèce: Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum)

Âge: 223

L’arbre de la liberté des Warêtois, symbole pour la défense de notre ruralité. C’est un vrai symbole pour la liberté qu’un arbre ! Elle a ses racines dans le cœur du peuple, comme l’arbre dans le cœur de la terre. Le Marronnier d’Inde des Warêtois, symbole de la défense de leur ruralité, fut planté en 1796, sur ordre du directoire exécutif du canton d’Eghezée pour célébrer l’anniversaire de la chute du « tyran » Louis XVI. En 1807, une potale de Saint Joseph, patron des artisans et des ouvriers, fut érigée à son pied, lui conférant un caractère sacré et de quiétude.

%d blogueurs aiment cette page :