Agenti climatici Milan / Deux nouveaux parcs qui fonctionnent comme des filtres écologiques

OMA et Laboratorio Permanente remportent la compétition pour le plan directeur de transformation et de régénérations urbaines des gares ferroviaires de Farini et de San Cristoforo à Milan. Le plan directeur de transformation et de régénération urbaine de Milan comprend deux nouveaux parcs équipés d’espaces publics qui fonctionnent comme des filtres écologiques pour purifier la ville de ses agents toxiques tout en s’intégrant à la réalité urbaine de la métropole italienne. 

Pour ce projet « Agenti climatici » OMA, l’agence de Rem Koolhaas, a collaboré avec le Laboratorio Permanente, une équipe multidisciplinaire composée de l’architecte Philippe Rahm, (spécialiste de l’architecture météorologique), des architectes paysagistes de Vogt Landscape Architects, l’expert des politiques urbaines Ezio Micelli, l’association culturelle Temporiuso et les sociétés Arcadis et Net Engineering, experts en développement durable et en transport
Le projet des « agents climatiques » a été choisi parmi les cinq équipes finalistes: BAUKUH (Italie), OMA (Pays-Bas), ARUP (Italie), GRIMSHAW (Angleterre) et Kengo Kuma and Associates Europe (France).

Le jury présidé par Dominique Perrault a justifié le choix des lauréats en énonçant quelques éléments qualificatifs du projet : La flexibilité, la durabilité, la diversité des usages et l’inclusivité.

Un dispositive vert et bleu

Le plan directeur de transformation et de régénération urbaine de Milan comprend deux nouveaux parcs équipés d’espaces publics qui fonctionnent comme des filtres écologiques pour purifier la ville de ses agents toxiques tout en s’intégrant à la réalité urbaine de la métropole italienne.

Afin de lutter contre le changement climatique à l’échelle métropolitaine, le plan propose une réponse par l’adaptation douce en faisant jouer les arbres et les masses d’eau. Un dispositif « vert » (une grande forêt linéaire partant de l’aéroport de Farini, capable de refroidir les vents chauds du sud-ouest et de purifier l’air des particules les plus toxiques); l’autre « bleu » (un réseau de purification de l’eau à San Cristoforo). Ces deux dispositifs environnementaux s’intègrent dans un quartier « durable » conçu pour proposer une flexibilité d’usages autour d’un système de liaisons douces.

Photos: OMA & Laboratorio Permanente

%d blogueurs aiment cette page :