À quoi ressemblera l’entreprise de jardinage du futur ?

L’appel du vert est écrasant. Les attentes semblent prometteuses. Mais cela ne veut pas dire que l’avenir nous rencontrera. Le secteur du jardin devra également s’adapter aux tendances universelles et les entreprises devront se redéfinir en permanence.

Le BFG-FBEP assure pour vous le suivi de diverses plateformes de consultation, de décision et de vision. En tant qu’entrepreneur de jardin passionné, vous suivrez certains de ces thèmes de près. Vous pensez peut-être que d’autres sujets ne sont pas importants pour vous. Mais est-ce bien le cas ? Nous vous emmenons à la découverte…

« LE NUMÉRIQUE ? Pas pour moi ! »

La rapidité du partage des données dans le monde numérique entraînera un changement de pouvoir dans le secteur de l’horticulture. De plus en plus, les consommateurs détermineront comment et quand ils veulent se voir offrir des services. Les entrepreneurs devront mieux comprendre leurs clients et les segments qu’ils desservent. La numérisation conduira à des services « juste à temps », des pratiques de durabilité, des techniques de mesure et de contrôle, etc.

« DES ROBOTS ? Ce n’est pas pour nous ! »

Le coronavirus est synonyme de perte d’emploi pour beaucoup de gens en ce moment. Cependant, une fois que le coronavirus sera vaincu, la pénurie de main-d’oeuvre reviendra. Les robots peuvent offrir une solution pour faire face à la pénurie de travailleurs humains.

« LE GREEN DEAL? C’est quelque chose pour les politiciens! »

La dégradation des sols, les pénuries d’eau et les changements de zones climatiques affecteront le choix des plantes et la manière dont les espaces verts seront conçus et entretenus. En tant que détenteur de connaissances, les entreprises de jardinage doivent lancer des solutions innovantes.

« UNE CONSULTATION ? Nos clients ne demandent pas cela ! »

Des capteurs et des équipements pour les sols, des équipements automoteurs, des robots et des analyses permettront de réformer l’aménagement et l’entretien des jardins. Nos services seront étendus pour inclure la surveillance et l’intervention en cas de problème. Pour rester pertinentes, les entreprises devront se familiariser avec des termes tels que technologie de l’information, gestion de la relation client, analyse des données, finance, gestion de la marque, ingénieurs civils, architectes paysagistes, botanistes, pépiniéristes, etc.

« FAITES-LE VOUS-MÊME ! Je vais faire tout et moi-même ! »

La complexité des projets va continuer à augmenter, tant en termes de demande que de mise en oeuvre. Les entreprises de jardinage devront offrir des services intégrés et procéder à des acquisitions et/ou à une croissance interne et/ou à des alliances stratégiques.

www.bfg-fbep.be

En savoir plus ?

Commandez ici l’Annuaire 2021 de CG Concept.
%d blogueurs aiment cette page :